Numéro 564 - mars 2017actualité

recommandation HAS

Limiter les mesures d’isolement et de contention

Bien que peu de chiffres soient disponibles en France, des signaux montrent qu’il y aurait trop de mesures d’isolement et de contention en psychiatrie et qu’il faut en réduire le nombre – en précisant les indications et les conditions de réalisation. C’est le sens des alertes de diverses autorités telles que le Contrôleur général des lieux de privation de liberté et le Comité européen pour la prévention de la torture qui, depuis plusieurs années, pointent un usage non systématiquement justifié de ces mesures. Dans le prolongement de ses travaux sur la prévention des épisodes de violence publiés en novembre 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) a élaboré une recommandation à destination des professionnels de santé afin de leur proposer des règles claires et un cadre explicite sur ce sujet. L’isolement et la contention sont des mesures d’ultime recours, quand l’ensemble des mesures de prévention des épisodes de violence a échoué. L’objectif de la recommandation publiée le 20  mars 2017  est d’améliorer la prise en charge des patients et la qualité des soins, et de veiller au respect de leurs droits fondamentaux ainsi qu’à ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.