Numéro 604 - mars 2021actualité

Étude drees

L’hébergement d’urgence permanent

La nuit du 21 au 22 février 2017, 25 900 personnes étaient hébergées en places d’urgence permanentes dans les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et les autres centres d’accueil. Ces places visent à offrir un hébergement avec une prise en charge immédiate et inconditionnelle. Ouvertes à l’année, elles représentent une partie des capacités d’hébergement de ces centres d’hébergement, au côté des places dites « de stabilisation » et « d’insertion », sur lesquelles les personnes accueillies ont vocation à rester pour des durées plus longues. Le nombre de personnes hébergées en places d’urgence permanentes a augmenté de 78 % entre début 2009 et début 2013, puis de 60 % entre début 2013 et début 2017 : les effectifs ont ainsi augmenté de 17 000 entre début 2009 et février 2017. D’après l’enquête « Accueil, hébergement, insertion » (AHI) de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la hausse des effectifs a continué après 2017. Le nombre de places d’urgence permanentes dans les centres d’hébergement a ainsi augmenté de 54 % entre décembre 2016 et décembre ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.