Numéro 582 - janvier 2019actualité

exposition

Le génie des modestes

L’art brut est un concept inventé par Jean Dubuffet au milieu du 20e siècle pour regrouper les créations spontanées d’artistes autodidactes qui travaillaient en dehors des circuits culturels : l’art des malades mentaux, des marginaux et des mediums. Des artistes moins officieux se sont ensuite reconnus dans cette démarche, sous le nom d’art singulier. Depuis six ans, « Le génie des modestes » souhaite faire passer le message de simplicité et de générosité de l’abbé Pierre et du mouvement Emmaüs via la création artistique. Les œuvres présentées ici sont surprenantes et l’imagination des créateurs s’y révèle dans un langage accessible à tous. Les arts brut et singulier laissent une place importante à la spontanéité et aux émotions. L’intention du festival est pleinement sous-entendue dans son nom : montrer qu’il y a du génie dans la modestie : celle des matériaux utilisés, celle des intentions, celle des artistes eux-mêmes. Cette année encore, les artistes – Pierre Amourette, Marc Bourlier, Pascal Hecker, Irène Mathias, Marcel Katuchevski et Marc Prudent – sont choisis par Martine Lusardy, directrice de La Halle ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.