Numéro 581 - décembre 2018actualité

publication

Comprendre et concevoir le bloc opératoire

Patrick Breack

Concevoir, c’est prendre pour longtemps une responsabilité vis-à-vis des autres. Il ne faudrait pas commettre d’erreur alors que celle-ci est humaine et inévitable. Pour limiter le risque, il faut comprendre pourquoi et comment fonctionnent les systèmes à modifier, restructurer ou à créer de toute pièce. Rien de tel que d’y vivre, mais en pratique, ce n’est pas possible pour tout le monde, surtout quand il s’agit d’un bloc opératoire, soumis à de strictes règles d’hygiène, de sécurité et de confidentialité. Les problèmes se posent différemment dans les pays riches, les pays émergents et les pays pauvres où 100 000 habitants disposent de moins d’une salle d’opération alors qu’il y en a quatorze pour 100 000 habitants dans les pays riches. Chacun a cependant droit au même niveau de sécurité en termes d’anesthésie et de risque infectieux. Concevoir un bloc opératoire doit répondre à ce besoin de façon réaliste pour que cette prise en charge soit assurée dans le temps. Pour chacun de ces contextes, il est nécessaire d’adapter son approche et de définir les réponses nécessaires et suffisantes aux besoins exprimés. ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.