Numéro 520 - novembre 2012dossier

Économie

Achat de dispositifs de dialyse

Une nouvelle approche

La nécessité de renouveler le parc des générateurs d’hémodialyse et l’échéance des marchés de fourniture de consommables ont conduit le centre hospitalier universitaire de Caen à établir une stratégie d’achat globale pour les dispositifs médicaux de son activité d’hémodialyse. L’analyse du marché fournisseur et l’identification de leviers forts, financiers et médicaux, ont permis de soutenir un projet offrant des perspectives d’amélioration sur les coûts et les pratiques.

Les acheteurs d’analyseurs de biologie médicale expérimentent depuis plusieurs années une nouvelle forme d’achat basée sur l’analyse du coût total. Ainsi, au lieu de découper le processus d’achat en plusieurs processus, distinguant notamment l’équipement analytique des consommables associés, l’achat de prestation globale « tout compris » (coût au résultat rendu) est privilégié, ce qui a l’avantage de maîtriser les dépenses en limitant les coûts cachés et de développer la contractualisation des pratiques entre utilisateurs et fournisseurs. Cette démarche peut s’étendre à d’autres segments du marché biomédical. Ainsi, dans le domaine de la dialyse, une nouvelle offre commerciale émerge, en phase avec les besoins du CHU de Caen. En effet, ses 22 générateurs du service d’hémodialyse doivent être remplacés puisque la durée maximale d’exploitation autorisée est atteinte (1). Dans le même temps, une réflexion doit être engagée pour lancer une nouvelle procédure de mise en concurrence pour l’achat des dialyseurs (ou « reins artificiels »), les marchés actuels arrivant à échéance. L’enjeu financier est très ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.