Numéro 594 - mars 2020dossier

analyse

Accoucher et naître…

Comment bien naître dans une société qui se pense bienveillante ? Notre démocratie sociale dite « avancée » se pose cette lancinante question ontologique. Nos bébés et leurs parents sont-ils bien accueillis dans nos sociétés modernes et vieillissantes ? Depuis une dizaine d’années, nos politiques de la naissance sont en question. Sont présentées ici des analyses de professionnels et d’acteurs de la santé réunis autour du collectif AlterMater, lancé à Lyon le 1er octobre 2019.

La santé est devenue un lieu de débat politique et sociétal que le collectif AlterMater entend porter. Pour le Pr Pierre Marès, « le moment est venu de croiser les informations que nous tirons de nos expériences professionnelles respectives. Et de les inscrire dans les transformations politiques actuelles ». Dans notre pays, la qualité des soins prodigués à des patients désormais informés et actifs est en jeu. L’égalité d’accès aux soins revendiquée ne serait plus qu’un mythe, nous disent des citoyens et élus politiques mais aussi des statisticiens et géographes en vue. Certes, quand il s’agit de santé, et notamment celle de « nos » bébés, la rationalité des citoyens et des parents n’est pas évidente à tenir. Les arrière-pensées politiciennes des élus ne sont jamais absentes. Les récents débats participatifs liés à la violente contestation des « Gilets jaunes » ont, dans plusieurs bourgs et petites villes de province, mis en avant de mauvaises conditions de la naissance. Et ce malgré les fortes dépenses de santé et le dévouement de professionnels bien formés à la suite de fastidieuses et longues études. En ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.