Numéro 604 - mars 2021dossier

lectures

À contre-courant

Est-il possible de progresser sans prendre le temps de confronter les idées dominantes à des opinions divergentes ? Peut-on se positionner sans connaître les idées contraires ? C’est en étant convaincu de la réponse négative à ces questions que nous avons cherché dans la littérature des voix discordantes. L’idée n’est pas d’influencer. L’idée n’est pas de préciser qui a tort, qui a raison. L’idée est de proposer un échantillon de livres qui évoquent la relation au travail, le management, l’innovation, à contre-courant, pour permettre à chacun de poursuivre une réflexion, quelle qu’elle soit, inépuisable. Excellentes lectures !

L’Établi Robert Linhart Il y a des livres que l’on regrette de ne pas avoir lus plus tôt, dans les couloirs d’un lycée ou un studio d’étudiant. L’Établi en fait partie. Publié en 1978, il retrace une année de la vie de l’auteur, militant intellectuel, qui réussit à être embauché dans une usine Citroën. Lui, l’homme des livres et des études, l’engagé politique, raconte son incompétence sur les premiers postes ouvriers proposés, la fatigue quotidienne, le racisme ordinaire, les ordres et les contre-ordres, les absurdités organisationnelles. Il raconte la grève, qu’il parvient à initier, pour protester sur les heures supplémentaires, non payées, imposées pour rattraper les retards de production du mois de mai 68. Il raconte la joie des premiers débrayages, les doutes lorsque la mobilisation faiblie, les intimidations et les solidarités. Ce n’est pas un témoignage, c’est un classique de la littérature, haletant. « La maîtrise lui réserve une familiarité et des égards que ne connaissent [sic] pas le tout-venant des régleurs. Il en use largement, toujours avide de se montrer en compagnie étroite de plus puissant que lui. ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.