Numéro 567 - juillet 2017expérience

formation

« M’aime pas mal »

Apprendre à gérer les agressions dans les établissements de santé 

Si l’hôpital reste symboliquement marqué par une vocation première, celle d’accueillir tout un chacun, il est aujourd’hui menacé par une violence quotidienne qui l’oblige à se protéger. Qu’elle soit verbale, psychologique ou physique, cette violence crée un climat de travail extrêmement difficile pour les soignants, plus habitués à soigner les maux qu’à se protéger des incivilités et des agressions. Un groupe d’experts s’est constitué afin de répondre à une demande de formation pour aider ces personnels hospitaliers à gérer au mieux ce climat anxiogène et agressif.

Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la violence est l’utilisation intentionnelle de la force physique, de menaces à l’encontre des autres ou de soi-même, contre un groupe ou une communauté, qui entraîne ou risque fortement d’entraîner un traumatisme, des dommages psychologiques, des problèmes de développement ou un décès. L’OMS a lancé une grande campagne mondiale 2012-2020 pour la prévention de la violence et veut sensibiliser le grand public en soulignant le rôle crucial que peut jouer la santé publique en la matière, s’attaquant à ses causes et conséquences, et en encourageant la prévention. Or, alors que la santé doit être un des modes de réponse à la violence, il apparaît qu’elle n’est plus une entité sanctuarisée. De la même manière que les emblèmes de la Croix-Rouge, du Croissant-Rouge et du Cristal-Rouge, qui protégeaient à leur origine les victimes et ceux qui leur portent secours, semblent avoir perdu de leur sacralisation, l’hôpital, symboliquement marqué par sa vocation première d’accueillir tout un chacun, est quotidiennement confronté à des violences nombreuses, diversifiées et récurrentes. La ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *